Pourquoi certains chefs renoncent-ils aux étoiles du fameux guide Michelin ?

Le fameux guide rouge est toujours une référence dans le monde de l’alimentation. Une récompense pas facile à digérer. Pour de nombreux chefs, si l’obtention de la célèbre étoile Michelin est très importante pour d’autres c’est encore plus douteux. En effet, certains chefs rejettent cette distinction et ont décidé de se retirer de la sélection du guide Michelin. Mais alors, pourquoi les étoiles du fameux guide Michelin ne sont-elles plus les recettes de certains chefs ?

Une pression trop importante

Année après année, l’influence psychologique des étoiles sur le moral du chef est indéniable. Plusieurs chefs de restaurant ont abandonné leurs étoiles, car ils pensent que l’impact du gain d’une étoile est moins fort que celui de sa perte. Ces chefs ont avoué qu’ils ressentent beaucoup moins de pression après avoir rendu leurs étoiles du guide Michelin. En effet, avec ces étoiles, ils devaient sans cesse courir après la perfection et malheureusement certains ont fini par mourir prématurément à cause du stress et d’autres impacts psychologiques. En fait, le Michelin Award exerce un monopole, ce qui explique pourquoi la plupart des chefs le considèrent comme la déification d’une carrière gastronomique et c’est une pression permanente.

Des coûts trop élevés

En fait, les gains des étoiles du guide Michelin ne sont pas toujours aussi intéressants. Une étude a souligné que chaque fois qu’il obtient une étoile, la réputation du chef augmente. En revanche, il est plus prudent pour distinguer l’impact sur la rentabilité des restaurants. Certaines chefs sont fatiguées de devoir préparer des ingrédients coûteux réputés, de voir l’addition qui flambe et d’investir dans l’environnement… c’est un énorme stress pour les chefs obligés d’adapter l’environnement afin de progresser et donc d’investir une somme d’argent colossale. D’après une étude, l’investissement pour atteindre et maintenir le standing digne des exigences réelles et implicites du guide peut parfois monter jusqu’à un million d’euros pour les 2 ou 3 étoiles. Une autre étude explique que la course aux étoiles coûte très cher : en termes de personnel, de décorations et d’assiettes. Il ne faut pas faire attendre les clients, il faut donc avoir plusieurs personnels dans la cuisine ainsi que dans la salle à manger.

Une créativité bridée

En effet, on ne peut pas être créatif quand on est trop sous pression. En se libérant de la sélection du guide Michelin, les chefs se sentent plus libres et ils ne se demandent plus si les inspecteurs du Michelin vont aimer ou pas leurs créations. Certains chefs ont également avoué que les étoiles du guide Michelin pesaient trop lourd sur leur cuisine. Et si la gastronomie d’aujourd’hui dépendait trop des guides, des critiques, des classements et des listes ? Un chef a déclaré que la cuisine est maintenant prise en otage par ces systèmes de notation, pourtant la version réelle de la cuisine est bien plus intéressante que celle transcrite par les classements et les guides.

Avis négatif sur son établissement : comment y répondre intelligemment ?
Les réseaux sociaux : le nouvel atout communication des hôtels restaurants