Comment devenir sommelier ?

Métier fascinant et pointilleux à la fois, le métier de sommelier a connu un grand succès ces derniers temps. Le sommelier est polyvalent et possède plusieurs priorités à gérer tout au long de la journée. Ses missions sont parfois dures, mais le sommelier rencontre toujours ses clients avec un beau sourire.

Les qualités requises pour devenir un sommelier

Au niveau de la communication, il doit avoir une aptitude à parler différentes langues, car les clients peuvent avoir des origines différentes. Cela dit, l’anglais est l’une des langues obligatoires pour réussir dans ce métier. Il doit également savoir communiquer avec ses clients afin de vendre ses produits efficacement. Aussi, il se doit de cultiver un esprit curieux afin de rester informé sur toutes les nouveautés. Cela lui permet d’apporter des changements au niveau de son activité et de ne pas être considéré comme « obsolète ». Parallèlement, le sommelier doit avoir une bonne mémoire pour qu’il puisse se souvenir des différents types de vins qu’il a à disposition. Le dernier point à ne pas négliger tourne autour du goût et de l’odorat. En effet, ces derniers sont de très grands avantages s’ils sont bien développés, car ils permettent de discerner les détails subtils entre les différents vins. Si vous avez toutes ces qualités, vous pouvez désormais suivre une formation sommelier.

Les différentes missions du sommelier

Le sommelier s’occupe de diverses activités en cave et quelquefois au sein du restaurant. Dans un premier temps, il s’occupe du choix du vin et de la prise en charge des commandes. Il effectue souvent plusieurs déplacements pour surveiller les vignobles et discuter avec les producteurs. À part cela, il s’occupe de la gestion de stock telle que la réception des caisses de vin, le contrôle-qualité des vins, la vérification de l’approvisionnement. Pour assurer la satisfaction ainsi que la fidélisation de la clientèle, le sommelier veille à assurer la conservation du vin, à accompagner la clientèle dans le choix du vin. Le sommelier est autonome, car il effectue ses tâches seul et arrive tout de même à alterner ses activités. Quoi qu’il en soit, il doit suivre une formation sommelier afin de bien mener ses missions.

Les formations à suivre pour devenir sommelier

Pour y arriver, il est primordial de suivre une formation sommelier. Pour ce faire, il existe deux types de formations au choix : la formation initiale et la formation continue. En ce qui concerne la formation initiale, l’intéressé peut faire recours au CAP restaurant, à la BAC pro restauration, au brevet professionnel sommelier ou à la BAC + 2 en restauration ou hôtellerie. Quant à la formation continue, il existe plusieurs modules à choisir tels que la spécialisation sommellerie, la formation en restauration, etc.

Comment mettre la méthode HACCP en place dans mon restaurant, mon laboratoire ou ma boulangerie ?
Qu’apprend-on en formation hôtellerie ?